Testo-Non-10

$45.00

Catégorie :

Description

Effets secondaires

Système endocrinien et génito-urinaire chez la femme: troubles menstruels et aménorrhée, inhibition de la sécrétion des gonadotrophines, masculinisation. En cas d’utilisation prolongée: atrophie des glandes mammaires, syndrome viril (raucité de la voix, pilosité faciale et corporelle excessive); chez l’homme: gynécomastie, priapisme, oligospermie, altération de la spermatogenèse. Peau: hirsutisme, calvitie masculine, acné. Troubles hydro-électrolytiques: rétention de sodium, de chlore, d’eau, de potassium, de calcium et de phosphates inorganiques. Système digestif: nausées, jaunisse cholestatique, dysfonctionnement du foie, purpura “hépatique” ou tumeurs du foie. Système de coagulation sanguine: inhibition de l’activité des facteurs de coagulation plasmatiques II, V, VII et X, hémorragie chez les patients prenant des médicaments anticoagulants par voie orale. Système nerveux central: troubles de la libido, maux de tête, peur, paresthésie. Troubles du métabolisme: augmentation de la concentration de cholestérol dans le plasma. Chez les garçons: puberté précoce, fermeture prématurée des épiphyses osseuses. Autres: polyglobulie, inflammation et douleur au point d’injection.

Interaction avec d’autres médicaments Testo-Non-10

Chez les patients prenant des agents anticoagulants par voie orale, il est nécessaire de surveiller en permanence la coagulation sanguine en cas d’utilisation concomitante de médicaments androgènes, en particulier au début du traitement ou lors de l’arrêt des médicaments. Chez les patients atteints de diabète sucré, les médicaments androgènes peuvent réduire la glycémie et les besoins en insuline. L’utilisation de médicaments androgènes avec l’hormone adrénocorticotrope ou les glucocorticostéroïdes augmente le risque d’œdème périphérique, en particulier chez les personnes souffrant de maladies hépatiques ou cardiaques. Les inducteurs des enzymes microsomales hépatiques – rifampicine, barbituriques, carbamazépine, salicylates, phénylbutazone, phénytoïne, primidone – peuvent réduire l’effet de la testostérone.

Mode d’administration et posologie

Par voie intramusculaire, en injection profonde dans le muscle fessier. Les doses du médicament sont fixées individuellement en fonction des indications et de la réaction du patient. Chez l’homme: Hypogonadisme Selon le degré d’insuffisance des glandes sexuelles (d’après l’évaluation clinique et les résultats des tests de laboratoire), Testo-Non-10 est administré par voie intramusculaire tous les 7-14-21 jours. Initialement, le médicament est administré tous les 7-14 jours, et une fois que l’effet thérapeutique est atteint, une fois tous les 21 jours. Infertilité Testo-Non-10 est administré à raison de 2 ml tous les quinze jours. En cas d’érection douloureuse du pénis, le traitement doit être interrompu. Chez les femmes: en cas de syndrome ménopausique, prescrire 1 ml une fois toutes les 2 à 3 semaines; en cas de cancer du sein et de l’ovaire, 1 à 2 ml toutes les 1 à 2 semaines, le traitement est prolongé.

Informations complémentaires

substance active

Sustanon

Quantité de substance, mg

250

formulaire de décharge

Fiole

1 flacon, ml

dix

Bouteilles par paquet, pcs

1

Fabricant

maxtreme

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Testo-Non-10”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *